L’Architecte d’intérieur & designer conçoit nos espaces de vie pour aujourd’hui et pour demain.

Flèche pour faire apparaître le contenu

Atelier Campus

Depuis la rentrée de janvier 2018,  l’école Camondo initie Atelier Campus,  un programme d’enseignements inédits de sensibilisation aux métiers d’art et aux savoir-faire artisanaux.

La Fondation Bettencourt Schueller est mécène fondateur de ce programme créé autour des savoir-faire d’excellence traditionnels et contemporains, appliqués à l’architecture intérieure et au design.

 « La Fondation Bettencourt Shueller est le mécène philanthrope des métiers d’art et des savoir-faire d’excellence français depuis 20 ans. Elle contribue à structurer et fédérer ce secteur, à encourager et à valoriser l’innovation et l’interdisciplinarité. Depuis plusieurs années, la Fondation a intensifié son action en créant le programme pour l’Intelligence de la main qui prolonge le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main par des partenariats avec des professionnels et institutions autour des enjeux essentiels que sont la formation et la recherche, le développement, la production et la transmission des savoir-faire. C’est dans ce cadre qu’elle est depuis la rentrée universitaire 2017 Mécène fondateur du programme Atelier Campus et qu’elle apporte son soutien au programme de recherche en architecture intérieure et savoir-faire français de l’école Camondo. »

 

La Fondation Bettencourt Schueller

 

 

« Avec ce nouveau programme, les étudiants de l’Ecole détiendront des clés tangibles de compréhension des savoir-faire pour mieux les mobiliser dans le cadre de leur futur exercice professionnel afin de faire naître le dialogue entre métiers d’art, arts décoratifs et conception des espaces d’aujourd’hui et de demain ».

 

René-Jacques Mayer, Directeur de l’école Camondo

Le Programme :

Avec le programme Atelier Campus, l’école Camondo encourage la connaissance par de la médiation au sein des ateliers et des manufactures et par le « faire ».  Elle initie les étudiants à l’expérience pratique. Ces chantiers pédagogiques fondés sur la compréhension et l’appropriation des procédés et des outils de fabrication permettent un ancrage dans la réalité, la pratique devient moyen de l’apprentissage. Cette pédagogie polyvalente dans des contextes qui exigent une inventivité permanente, assure transmission, dialogue et enrichissement collectif avec les artisans.

A l’issue de leurs découvertes et pratiques de 10 savoir-faire en cinq ans, les étudiants de l’Ecole détiendront des clés tangibles de compréhension pour mieux les mobiliser dans le cadre de leur futur exercice professionnel afin de faire naître le dialogue entre métiers d’art, arts décoratifs et conception des espaces d’aujourd’hui et de demain.

L’école a mis en œuvre depuis la rentrée 2017 ce programme annuel pédagogique inédit autour des savoir-faire traditionnels et contemporains articulé en trois sessions, en octobre,  en janvier et en mars.

Atelier Campus a pour ambition de donner à chacun.es des 400 étudiant.es de l’école, de l’année 1 à 5, la possibilité de voir, comprendre et d’expérimenter de manière sensible, tout au long de leur cursus de cinq ans, 10 savoir-faire d’excellence (2 par an), à travers une approche matière et expérientielle, combinant tradition, innovation et technologie.

Cette approche s’est faite au cœur de vingt-quatre ateliers d’artisans d’art, d’entreprises labellisées EPV, de Manufactures, d’Institutions culturelles françaises.

Les modules immersifs d’une à deux journées ont permis aux 400 étudiants engagés dans le programme de comprendre les capacités et les limites d’une matière ainsi que l’originalité et le caractère unique du processus de sa mise en œuvre.

Atelier Campus en chiffres

  • Deux sessions annuelles de deux journées
  • 24 partenaires dont :
  • 16 ateliers et manufactures,
  • 6 institutions culturelles dont 5 centres de formation aux métiers d’art (tapisserie, arts verriers, céramique, métiers du cuir et de la tapisserie, savonnerie et ébénisterie)
    • Une matériauthèque
  • 400 étudiants impliqués de l’année 1 à 5
  • 549 heures d’encadrement
  • 22 personnes de l’école engagées dans le programme

 

Pour leur généreuse implication dans le programme Atelier Campus 2017-2018, l’école Camondo remercie chaleureusement :

Atelier Campus 2017-2018

Ferronnier d'art

Entreprise du Patrimoine Vivant, Les Ateliers Bataillard sont spécialisés dans la conception et la réalisation de ferronnerie classique ou contemporaine: rampes, grilles, portails, luminaires et mobilier en fer forgé.

Ferronnier d'art

A la tête de l’atelier François Pouenat, François Pouenat (1968) est la cinquième génération d’une famille de ferronniers qui perpétue le métier depuis plus de 130 ans. Issu de l’Ecole des Compagnons du Devoir et du Tour de France, il a acquis une solide expérience des techniques de travail du fer, du laiton et du cuivre. François collabore avec de nombreux décorateurs, architectes et designers pour la réalisation de pièces de mobilier, de luminaires et d’objets. Il travaille régulièrement sur des ouvrages classés Monuments Historiques. On lui confie la restauration des grilles du Cabinet du Dauphin à Versailles. Récemment, il participe à la rénovation du Plaza Athénée aux côtés de Bruno Moinard, Patrick Jouin et Marie-José Pommerau.

 

Retrouvez le film réalisé par les étudiants de l’école dans les ateliers François Pouenat

 

Papier peint à la planche

L’Atelier d’Offard perpétue le savoir-faire des papiers peints à la planche des grandes manufactures du XVIIIe et XIXe siècle.

L’entreprise allie la maîtrise des techniques traditionnelles aux procédés et outils modernes. Dans un esprit de recherche et d’innovation, elle reproduit des papiers peints d’époque et crée également de nouveaux modèles (sur mesure, patrimoine, création artistique, collaboration, création d’espace …). L’Atelier d’Offard, Entreprise du Patrimoine Vivant, soutenu par la fondation Bettencourt Schueller a reçu depuis sa création, diverses distinctions prestigieuses.

Dorure et sculpture sur bois

Spécialisés dans la conservation et la restauration de dorures, les Ateliers Gohard interviennent essentiellement sur les marchés de restauration des monuments à forte valeur patrimoniale. Ils réalisent également des prestations de peinture décorative.

Ils jouissent d’une renommée internationale et ont notamment travaillé sur des édifices prestigieux: l’Hôtel des Invalides, le Pont Alexandre III et la Place de la Concorde à Paris, la Statue de la Liberté à New York, le dôme du Palais de Justice à Bruxelles.Le savoir-faire de leurs compagnons leur permet de dorer ou restaurer à la feuille d’or des éléments intérieurs comme des boiseries ou du mobilier, et des éléments extérieurs comme des dômes ou des statues.
Ils peuvent intervenir sur diverses matières: bois, staff, métal, bronze, plomb, cuivre, chaque pièce et chaque métal faisant appel à des techniques spécialement adaptées.

Agencement bois

Philharmonie de Paris, Hôtel Royal Monceau, Tour Eiffel, Château de Pierrefonds, Musée du Louvre… Tous ces lieux d’exception sont agencés par les Ateliers Sodifra Agencement.

Ils collaborent avec des grands noms de l’architecture comme Philippe Starck, Jean Nouvel ou Christian De Portzamparc … et des grands acteurs de l’immobilier auxquels ils proposent des prestations de fabrication et de pose de mobilier et d’agencement intérieur haut de gamme. Les Ateliers sont présents sur les marchés de l’architecture  et du design, de la cuisine et de la salle de Bains, du médical et du nautisme. Avec un bureau d’études, son atelier de création et son site de production, les Ateliers travaillent une grande variété de matériaux comme les bois massifs, les placages vernis, les stratifiés et les résines de synthèse. Depuis 2008, Sodifra Agencement a lancé une nouvelle activité, Sodifra Solidsurfaces. Sodifra Agencement utilise des outils industriels avec un savoir-faire de compagnon.

Lieu de convergence entre savoir-faire traditionnels et numériques

Les Arts codés est un lieu de recherche, de création et de production partagé par le Cerfav, la Nouvelle Fabrique, In-flexions, Polyrepro, Magnalucis et l’Atelier Gamil à Pantin. Ces partenaires s’investissent dans la conjugaison des savoir-faire traditionnels et de la programmation, pour du tangible entre artisanat et micro-industrie numériques.

Ferronnier d'art

L’Atelier Bruce Cecère – Ferronnier d’Art conçoit, réalise et crée des objets sur mesure en métal grâce à un savoir-faire unique. Mêlant la légèreté du façonnage, héritée de l’école traditionnelle française de ferronnerie du XVIIIème, a une approche plus brute autour du travail de la forge, Bruce Cecère possède un sens créatif aiguisé, il réalise des pièces sur mesure et sur commande en collaboration ou pas avec des designers.

Verrier

l’Atelier Bernard Pictet conçoit et réalise des produits verriers originaux et luxueux depuis plus de 30 ans. Il bénéficie d’une clientèle internationale par l’intermédiaire de décorateurs de renom et exporte quatre-vingt pour cent de sa production.

L’Atelier peut pour de petits volumes, satisfaire une grande variété de demandes pour des ouvrages sophistiqués et exclusifs, mais peut également exécuter des commandes importantes. Il se consacre principalement à la création et à la conception de ses réalisations ainsi qu’à leurs parachèvements nobles tels que gravure, burinage, dorures…

Centre international d'art verrier

Après de nombreuses étapes de reconversion du site de l’ancienne Verrerie, qui prennent leur source dans les origines du Musée du Verre de Meisenthal en 1978, le Centre International d’Art Verrier [CIAV] voit le jour en 1992 dans l’ancien atelier de taille de la Verrerie, grâce à une volonté politique locale. Le CIAV, établissement public, a pour but de préserver la mémoire technique de son territoire, d’en assurer la continuité et de réinscrire la production verrière traditionnelle dans son époque.

Il croise ainsi les mondes traditionnellement cloisonnés de la production artisanale et de l’industrie, de la création contemporaine et des savoir-faire traditionnels, dans le but d’initier de nouvelles dynamiques culturelles, économiques et touristiques autour des métiers du verre.

La Cité internationale de la tapisserie a été mise en place comme une réponse à l’inscription des savoir-faire de la tapisserie d’Aubusson au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2009. Elle a pour mission de conserver, enrichir et mettre en valeur ce grand savoir-faire. Avec un projet scientifique et culturel renouvelé, elle construit une collection de référence permettant de retracer cinq siècles et demi de production en Aubusson.

Si elle s’appuie sur le passé, la Cité de la tapisserie regarde également vers l’avenir. Avec la mise en place d’un Fonds régional pour la création de tapisseries contemporaines, elle participe à la relance de la création en Aubusson, notamment à travers un appel à projets qu’elle organise chaque année depuis 2010.

Avec son inauguration par le Président de la République, la Cité de la tapisserie a ouvert ses portes au public le 10 juillet 2016, au sein du bâtiment de l’ancienne École Nationale d’Art Décoratif (ENAD) d’Aubusson, entièrement réhabilité à cet effet.

 

Depuis sa fondation en 1680, l’institution la Comédie-Française ne cesse de surprendre et de s’imposer comme une exceptionnelle, foisonnante et non moins créative « fabrique de spectacles ». Pour mériter cette définition, elle fonde soigneusement son exception, sa pérennité et sa vitalité sur des piliers aussi solides qu’immuables. : la troupe, le répertoire et l’alternance, qui permet au public de découvrir plusieurs pièces concomitamment. La Comédie-Française est aussi couramment nommée la Maison de Molière. Sa fondation en 1680 se fait par la réunion de deux troupes dont celle du dramaturge, mort huit ans auparavant. Elle perpétue son œuvre et son héritage depuis plus de trois siècles.

Depuis 2009, la Comédie-Française accueille chaque saison des jeunes diplômés des grandes écoles supérieures d’art qui bénéficient ainsi d’un complément unique de formation : six comédiens, sélection sur audition puis entretien avec l’administrateur général et depuis 2015 :

un(e) metteur(e) en scène-dramaturge
un(e) scénographe
un(e) costumier(e)

sélectionnés sur dossier puis entretien avec l’administrateur général et le directeur en charge de leur spécialité à la Comédie-Française.

Souffleur de verre

Jeremy Maxwell Wintrebert (né à Paris où il vit et travaille) est un artisan créateur qui perfectionne depuis plus de dix-huit ans les techniques du verre soufflé, à la bouche et à main levée, qu’il a acquises au cours d’un apprentissage cosmopolite entre les États-Unis et l’Europe de 1998 à 2007.

Cette année-là, il s’installe en France où il alterne entre travail en ateliers et participations à des résidences, à des workshops et à des conférences. En 2015, au sein d’un quartier historique de l’artisanat d’excellence parisien, il ouvre son atelier dans lequel il développe ses propres créations.

Savant mélange de passion, de créativité, de savoir-faire et de travail d’équipe, au sein duquel la transmission a une place déterminante, les créations de Jeremy Maxwell Wintrebert sont toutes soufflées à la bouche et à main levée, sans moule. Élégantes, sensuelles, souvent colorées et toujours lumineuses, elles allient tradition, =modernité, anticipation, et demeurent habitées par le mouvement qui les a dessinées. Ces pièces uniques reflètent, dans tout leur éclat, les multiples facettes du verre et de son potentiel créatif.

Avec Hermès Horizons, Hermès étend ses savoir-faire traditionnels de gainage, sa fantaisie et son sens de l’innovation à l’ensemble des commandes sur mesure proposées aux clients particuliers.

Cette activité singulière marie les matières les plus nobles et les matériaux les plus techniques et s’appuie sur des technologies de pointe pour créer des objets uniques ou agencer et habiller tous types de véhicules. Dans le cadre des commandes spéciales, de nombreux objets ont été fabriqués pour des clients du monde entier.

Tailleur de Pierre

Depuis l’épure jusqu’aux finitions, la taille de pierre est un dialogue entre l’homme et la matière. Un métier dur et délicat qui allie dessin, force et finesse. Chez Lefèvre, les tailleurs de pierre sont nombreux à exceller dans ce corps à corps avec la matière brute. Quant à la maçonnerie traditionnelle, elle est, ici, plus qu’à l’honneur. Sols, voûtes, remparts, éléments décoratifs, escaliers, cheminée… nos maçons et tailleurs combinent les matériaux, anciens et contemporains. Ils jonglent avec les techniques pour restaurer, construire et embellir.

Héritier du Garde-Meuble de la Couronne, créé en 1604 par Henri IV et réorganisé en 1663 par Louis XIV, cette institution pourvoit à l’ameublement des hauts lieux de la République et des différentes résidences présidentielles.

Le Mobilier national a pour mission d’assurer la conservation et la restauration de ses collections, issue des achats et commandes destinés, hier aux demeures royales et impériales, aujourd’hui aux palais officiels de la République. Ces collections sont constituées de plus 100.000 objets mobiliers ou textiles.

Pour assurer la conservation de ses collections, le Mobilier national dispose de sept ateliers de restauration – tapisserie, tapis, tapisserie d’ameublement et tapisserie décor, menuiserie en sièges, ébénisterie et lustrerie-bronze – qui perpétuent une tradition et un savoir-faire d’excellence.

Avec la création de MTX Broderie Architecturale, l’Atelier Montex (fondé en 1939) ouvre une nouvelle page de son histoire. Cette activité inédite, passerelle entre la Haute Couture et l’Architecture, redimensionne à l’échelle de l’espace le savoir-faire spécifique de la Broderie en lui ouvrant d’autres perspectives.

« Je me suis toujours intéressée à l’architecture et paradoxalement à la possibilité de rapprocher ces deux univers. La broderie sur le vêtement, son support, et sa projection dans l’espace. » explique Annie Trussart la directrice artistique.

 

 

Sous la direction du Directeur général Stéphane Lissner, de la Directrice de la danse Aurélie Dupont et du Directeur musical Philippe Jordan, l’Opéra national de Paris, qui existe depuis 1669, fêtera en 2019 ses 350 ans et les 30 ans de la construction de l’Opéra Bastille. L’Opéra National de Paris, composé de deux salles de spectacle, le Palais Garnier (1900 places) et l’Opéra Bastille (2700 places), a accueilli lors de la saison 2016/2017 34 spectacles dont 20 opéras (dont 11 nouveaux spectacles) et 14 ballets. Les 513 représentations ont réuni 859 434 spectateurs toutes salles confondues pour un taux de remplissage de 91% . Dans le cadre de son ouverture aux jeunes publics, ce sont 27 385 jeunes de moins de 28 ans qui se sont rendus aux avant-premières jeunes.

 

 

 

Porté par les Compagnons du Devoir et du Tour de France, le Pôle d’Excellence des Matériaux Souples (PEMS) consacre son activité à la sensibilisation du grand public, à la création de formations, à l’innovation et au développement des partenariats interdisciplinaires.

Présent dans les quatres métiers emblématiques des matériaux souples : cordonnier-bottier, sellier, tapissier et maroquinier – et actif dans tous ces secteurs d’activités, de l’artisanat d’art à l’aéronautique en passant par l’architecture textile ou la podo-orthèse, le PEMS étend ses actions bien au-delà.

Le PEMS offre aux jeunes en formation chez les Compagnons du Devoir une ouverture sur l’ensemble des facettes de leur métier et propose aux professionnels de tous horizons un lieu d’échange, de débat et de collaboration.

Installé à Pantin (93), au cœur du nouveau faubourg artisan du Grand Paris, le PEMS dispose de 700 m2 d’ateliers équipés, aménagés pour la formation, le prototypage et le travail collaboratif.

 

Innover – Informer – Former – Partager sont les quatre grands axes qui déterminent la programmation du PEMS.

Ses objectifs sont :

> Dynamiser les métiers de savoir-faire par l’innovation et le travail interdisciplinaire,

> Ancrer le dialogue et l’esprit collaboratif dans les pratiques professionnelles,

> Répondre aux futurs enjeux de la formation,

> Sensibiliser les jeunes aux métiers,

> Créer du lien avec le territoire,

> Animer le dialogue international.

Imprimeur 3D et maquettiste

Le prototypage rapide ou l’impression 3D désignent les différentes technologies qui permettent de réaliser des objets à partir de fichiers CAO 3D.

Prestataire de services pour l’industrie depuis 1968, équipés dès 1993 de machines de prototypage rapide, les équipes de Polyrepro ont acquis une expérience reconnue par tous dans le domaine de l’impression 3D grâce à un parc machine  renouvelé et enrichi régulièrement au gré des avancées technologiques.

Polyrepro accompagne et conseille toutes les étapes, pour un objet unique ou des petites séries, quelle qu’en soit la dimension, et le degré de finition.

Les plus grandes sociétés des secteurs de l’industrie, de l’architecture, du design, de la cosmétique, de la communication, et du médical … leur font confiance pour la qualité et la rapidité de leurs prestations.

Cristallerie

Née en 1586, la verrerie de Müntzthal devient en 1767 « Verrerie royale » par lettres patentes du roi Louis XV et devient Saint-Louis.

Rebaptisée Cristallerie royale de Saint-Louis, la manufacture se consacre dès 1829 à la seule production du cristal et introduit notamment la notion du service de verres pour la table avec le célèbre modèle Trianon. Au fil des innovations esthétiques et formelles, récompensé par des médailles d’or et des livres de commandes noircis d’ordres, l’art de vivre en cristal séduira le monde entier.

Depuis, la manufacture signe chaque jour des pièces en cristal – services, vases, lustres et candélabres – réalisées par des maîtres verriers et des maîtres tailleurs comptant parmi les Meilleurs Ouvriers de France. Tous sont détenteurs d’un savoir-faire irremplaçable, ancestral, enrichi de génération en génération : cristal soufflé bouche, taillé main, gravé et décoré à la main, à l’or 24 carats ou au platine.

Sèvres-Cité de la céramique, pôle national de la céramique et des arts du feu, offre une nouvelle lecture des collections rassemblées et leur plus large diffusion, nationale et internationale, une politique globale des publics, la création d’un centre de recherche scientifique et appliquée sur la céramique, une mise en valeur de l’ensemble immobilier et la poursuite du développement de la création et de la production de porcelaine. L’une des missions essentielles de l’institution est de transmettre les savoirs et les savoir-faire.

Techniques Transparentes est un atelier qui maitrise toutes les techniques du verre appliquées au design et à l’architecture. Des recherches graphiques à la conception, de la fabrication à la transformation, de la conception à la  fabrication d’éléments de serrurerie en lien avec le travail du verre (serrurerie fine) aux verres sérigraphiés avec l’impression graphiques encre ou émail sur verre.

Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson

Centre International des arts verriers

Opéra national de Paris

Lefèvre tailleur de pierre

Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.